AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Topic du Black Metal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12
AuteurMessage
J.
Black Devotion
avatar

Nombre de messages : 3560
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: Le Topic du Black Metal   06/10/12, 04:21 pm

WilfZaha a écrit:
De tous les come-back, ce serait pas le plus ridicule. Le concert dans un hôtel australien .... what the fuque.

J'ai été sur le site australien en question, pour voir les annonces de concerts. Il y a bien une salle de concert qui peut accueillir 300 personnes. Dans la section vente de billets, on peut effectivement voir que le Takedown Festival 2012 aura lieu à cette date et qu'un groupe portant le patronyme Thorns est bien à l'affiche. Par contre, j'ai un peu fouillé et ça n'a pas été facile de trouver des informations, mais l'unique chose qu'il faut retenir c'est ça: "Melbourne’s newest heavy mosh outfit Thorns". Il ne s'agit pas du légendaire groupe norvégien, mais d'un groupe local de Melbourne.

L'annonce de Peaceville Records est totalement farfelue. Thorns n'a donné que quelques concerts locaux en Norvège, à l'époque des démos, donc il y a près de 20 ans. Je ne pense pas qu'on reverra un jour ce groupe sur les planches. Par contre, j'ai espoir qu'il libère, un jour, leur second album, enregistré il y a déjà quelques temps.

Sources:

http://www.baldfacedstag.com.au/
http://www.gobookem.com/purchaseList.php?id=5e71a457e1cd2869b9edf00b34750c51
http://tickets.oztix.com.au/default.aspx?Event=29793

_________________
La lumière qui nous illumine est aussi la même qui nous aveugle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nodens
Metalcoolique
avatar

Nombre de messages : 229
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/12/2010

MessageSujet: Re: Le Topic du Black Metal   06/10/12, 09:39 pm

J. a écrit:
Par ailleurs, pour ceux qui ne sont pas encore au courant, Peaceville Records a réédité, en juillet, l'album éponyme de Thorns au format vinyle DLP avec deux bonus.

'taing j'avais oublié. va falloir que je le choppe avant qu'il ne soit sold-out, histoire de remplacer mon vilain bootleg.
et ooooooh! en zieutant leur webshop j'ai vu qu'ils ont/vont rééditer plein de vieux Anathema, et le 666 International! et j'ai pas d'argent! meeeeeeeerde! *pleure*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A.
Habitué de la fosse
avatar

Nombre de messages : 486
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Le Topic du Black Metal   09/10/12, 12:35 pm

Nodens a écrit:
et j'ai pas d'argent! meeeeeeeerde!

Tiens vu ce que tu m'as dit la dernière fois, je sais pas pourquoi, mais ça m'étonne pas du tout :hin:

/HS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/abstraitnodterror
J.
Black Devotion
avatar

Nombre de messages : 3560
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: Le Topic du Black Metal   29/10/12, 08:46 pm

Citation :
Nodens a écrit:
perso j'arrive pas à voir où est la beauté dans Blood ritual, Haxan ou Fallen angel of doom.

le problème c'est qu'il y a autant de conceptions du BM qu'il y a de fans. chacun va y trouver ce qu'il veut. et chaque groupe en fait un peu ce qu'il veut aussi, ce qui la plupart du temps se résume à un peu n'importe quoi. on étiquette "black metal" des choses qui n'ont finalement presque rien en commun. et faut pas se leurrer, aujourd'hui on a bien 90% de groupes qui ne sont là que pour l'entertainment, faisant un truc sans âme ni conviction profonde. sans magie.

en ce qui me concerne au bout de quinze ans d'écoute et de fréquentation du "milieu", j'ai fait mon tri. je suis passé par un peu toutes les scènes, tous les styles, à l'exception du NS. du BM je ne retiens plus que le culte de la mort. cela je l'appelle Art Noir, et ça dépasse d'ailleurs largement le cadre du BM. Grunt ou Zero Kama sont à mes yeux infiniment plus BM que la plupart des groupes qui prétendent l'être. c'est une question de foi et de démarche, pas de son. quand au cirque des types qui font des grimaces en maquillage panda, je n'en ai plus rien à faire. et l'extase, la grâce, je vais les chercher ailleurs. après c'est une conception personnelle et restrictive, je l'avoue.


Citation :
J. a écrit:
Citation :
Je ne sais pas si l'on peut parler de beauté, lorsque l'on traite d'un sujet comme le BM. Je pense plutôt que c'est ainsi que le cerveau l'interprète, car cette musique entre en interaction avec lui. Je dirais qu'il faut être prédisposé à écouter cette musique, c'est à dire avoir l'état d'esprit qui va avec pour l'apprécier. Cela dépend du parcours de chacun dans la vie. Je doute fort que l'on puisse faire écouter du BM au pékin de base en lui disant que c'est beau. A coup sûr, dès les premières secondes d'écoute, 99% des gens te diront que c'est violent et agressif, alors que finalement, ce n'est pas le sentiment qui guide cette musique. Si l'on te dit, c'est vraiment malsain et froid, l'essence de cette musique aura été captée.
Exemple: j'adore les riffs bien malsains, tranchants et rapides, ce qui à mon sens ne correspond pas à la définition du beau (pour moi la beauté est quelque chose d'abstrait et d'éphémère), pourtant, je trouve ça excellent et ça me plait, c'est totalement en accord avec moi. Je peux, aussi, citer les lignes de guitares mélodiques typiques de l'école suédoise BM qui globalement restent sombres et dysharmoniques. En revanche, un riff de l'école finlandaise moderne est harmonieux et presque dansant/joyeux , pourtant je trouve ça totalement fade et foireux.
Objectivement, dans le BM, la musique n'est pas belle, elle est malsaine, haineuse et froide, mais c'est parce qu' on est préparé à écouter cette musique qu'on l'interprète comme plaisante par extension "belle".


Je suis entièrement d'accord avec toi, dans la mesure où lorsque je parle de Beauté, je ne parle pas de la Beauté en soi, qui ne signifie pas grand chose de toute façon, mais bien de la manière dont l'esprit d'une part, avec sa conception du monde et son parcours spirituel personnel, le corps de l'autre, avec la puissance de ses sens et de l'émotion, peuvent ressentir cette musique...Je me suis longtemps demandé (et je me pose encore la question) si les individus pouvaient entendre objectivement la même chose...Lorsque les premières notes de MoRT s'élèvent, avec toute leur grâce dégueulasse et toute leur infâmie, tout le monde entend bien la même chose en surface ; pourtant, eux vont parler de bruits stridents, mécaniques et répétitifs, d'atteintes aux sens, de déconstruction de la mélodie - d'anti-mélodie -, de malaise, de hurlements déchirants, mais certainement pas de musique, encore moins d'Art ou de Beauté, c'était d'ailleurs mon cas il y a 15 ans ; d'autres vont y voir et y entendre une lourde plaisanterie ; moi, je vais être entraînée, absorbée, engloutie dans cette vague de noirceur, pour finalement m'y noyer avec un plaisir extrême...Ce que j'y trouve est d'une beauté abyssale, je ne vois pas d'autre mot, et pourtant j'en reconnais en même temps toute la profonde laideur...c'est cette laideur que je trouve sublime...Nous parlons depuis le début de "l'essence" du Black Métal, un sujet délicat je pense puisque, comme le dit Nodens, il y a autant de conceptions qu'il y a de fans (est-ce d'ailleurs tellement un problème ?), résumée par ces quelques mots : froid, malsain, morbide, glauque...Il se trouve que ce sont ces dimensions qui résonnent violemment en moi. Un peu comme une confrontation du Mal et du Mal qui créerait une oeuvre inédite et donc "sur-belle", écrabouillant la Beauté que l'on définit maintenant si aisément, au lieu d'une confrontation du Bien et du Mal, classique et sans intérêt.
Je ne peux pas mieux expliquer mon ressenti, qui, je l'avoue, n'est pas facilité par le sens que je donne aux mots et aux concepts. Pour moi la Beauté est chaotique, sauvage, violente, entièrement libre, indomptable, et elle est liée à l'Eternité...J., tu définis le beau à travers l'éphémère...Nodens a totalement raison sur la question de la relativité...et pas seulement en ce qui concerne le Black Métal ! Cependant, la beauté dont je parle n'est pas une beauté par "extension", pour reprendre ton terme. Car je différencie Beauté et "plaisant"...La Musique n'est pas simplement plaisante...elle est...tellement davantage...

Merci Nodens d'avoir enrichi l'échange avec ta conception personnelle...J'aimerais savoir dans quelle mesure c'est un problème que chacun voit dans le Black Métal ce qu'il a envie d'y voir et d'y puiser...En effet, toi tu as appris à faire le tri, grâce à ta culture musicale, donc tu t'enrichis, sans te soucier des autres...que t'importe qu'ils écoutent des groupes de merde, tant que toi tu ne les écoutes pas ? Et eux, ne sachant pas qu'il s'agit de groupes de merde, ils y trouvent sûrement leur compte et prennent leur pied ! lol
L'expression que tu as employée m'a beaucoup intéressée, ensuite : qu'est pour toi le culte de la Mort ? Il me semble que Christine Boutin avait utilisé exactement le même terme pour désigner le Hellfest en 2010. Je me doute que ta définition n'a rien à voir avec la sienne (ou pas ?), il serait donc intéressant des les confronter.
Enfin, je termine...Qu'as-tu donc contre les pandas ???!!!! Non, plus sérieusement, ne trouves-tu réellement aucune forme de grâce et d'extase dans cette Musique ?


Citation :
j'aime bien le "slogan" de Christicide: Blistering black metal madness. ça correspond bien à leur son. il y a une extase diabolique dans leur musique, un souffle sulfureux, une fascination pure pour le Mal... je retrouve ça aussi chez SVEST ou Abigor, c'est très particulier. c'est une forme d'extase si on peut dire... en concert c'est très marqué, ça me fait sortir hors de moi et ça peut me rendre violent, ce que je ne suis pas au quotidien. je place ce groupe très haut pour ça, pas seulement pour les qualités intrinsèques de leur musique mais aussi et surtout pour leur capacité à invoquer/diffuser des forces, des énergies, au sens acausal du terme. et ces forces sont négatives. on peut y voir une beauté, mais pour moi ça va au-delà: c'est le Mal.

quand je vois un groupe comme Noctem et leurs armures en plastique, quand je vois Immortal, leurs grimaces et leurs faux amplis, quand je vois à peu près n'importe quoi d'estampillé "black metal" dans Metallian, je ne sens aucune force. je ne vois que des mecs qui font du cosplay. ça me plaisait quand j'avais 18 ans, plus maintenant. mais comme tu dis, peut m'importe que d'autres aiment ça, puisque je ne m'y intéresse même pas. un temps ça me faisait chier qu' "eux" et "moi" soyons tous catalogués "black metalleux", mais plus maintenant puisque je ne me considère même plus comme un beumeux.

quand à ce que j'appelle le "culte de la mort" ça peut prendre beaucoup de formes. en fait il n'y a rien de défini et chacun se construit le sien, mais tout part d'une fascination réelle pour cette entité et d'une recherche de communication avec cette force. ça rejoint la magie. et pour moi l'Art Noir aussi est magie.
pour les détails me concernant, ce que je pratique, je n'en parle pas sur les forums.




Ton second post Nodens, me conforte un peu dans mon idée. Puisque tu parles de "son" de Christicide.
Il faudrait savoir déjà où l'on se place par rapport à la musique en tant que créateur ou en tant qu'auditeur, car ce n'est pas forcément la même chose.
Personnellement, je me place en tant qu'auditeur et audiophile. Ce que tu sites être l'Art Noir dépend de la démarche (attitude ou état d'esprit encore), de la foi, ces notions sont essentiellement spirituelles et concernent plus le compositeur que l'auditeur. Alors que le son est lui la matérialisation de l'effort spirituel qui sera entendu par l'auditeur. Pour moi, le caractère du son est aussi important que le reste, car sans le son, nous ne serions pas là pour en parler et c'est bien le son (l'idée lumineuse matérialisée) qui provoque en nous les interactions émotionnelles. C'est de cela que je parlais dans mon précédent post.

@Nodens: j'ai envie de te voir violent dans une salle de concert ;-D

_________________
La lumière qui nous illumine est aussi la même qui nous aveugle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nodens
Metalcoolique
avatar

Nombre de messages : 229
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/12/2010

MessageSujet: Re: Le Topic du Black Metal   30/10/12, 12:46 pm

bien d'accord sur le son. par contre:

J. a écrit:
la foi, ces notions sont essentiellement spirituelles et concernent plus le compositeur que l'auditeur.

à la messe, la foi concerne-t-elle plus le prêtre ou les croyants? réponse: les deux!
je renvoie au concept d'égrégore. dans ma vision le but d'un concert de BM (enfin d'Art Noir, bon bref vois m'avez compris) est de le créer. quand c'est fait je ne parle même pas de concert mais de cérémonie. trop de groupes se contentent de monter sur scène et de jouer, ce qui fait que la plupart des concerts de BM ne se différencient finalement pas des concerts de metal normal. mais quand tu tombe sur un groupe qui arrive à matérialiser qqchose, c'est unique. même quand ce n'est pas un groupe satanique, d'ailleurs. Wolves In The Throne Room il y avait quelque chose par exemple.

J. a écrit:
j'ai envie de te voir violent dans une salle de concert ;-D

mmmh, c'est moi ou ça sonne crypto-gay?
descends à Toulouse la prochaine fois que Malhkebre fait un concert. ou alors organise leurs une date à paname!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J.
Black Devotion
avatar

Nombre de messages : 3560
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: Le Topic du Black Metal   30/10/12, 11:43 pm

Ce qui est chiant, c'est que j'ai vu ton post ce matin sur mon smartphone, mais je ne pouvais pas poster avant d'être rentré chez moi au soir.

Nodens a écrit:


J. a écrit:
la foi, ces notions sont essentiellement spirituelles et concernent plus le compositeur que l'auditeur.

à la messe, la foi concerne-t-elle plus le prêtre ou les croyants? réponse: les deux! :thx:

A ta question, je répondrais comme toi, tu as raison, c'est indiscutable, mais seulement dans la mesure où ta question est restrictive.
A la messe ou ailleurs, il peut aussi y avoir des "croyants" qui n'ont pas la foi religieuse, mais aussi des personnes qui ont la foi (en dehors de Dieu) ou des personnes qui n'ont pas la foi (en dehors de Dieu).

Je disais dans mon post précédent que la foi était une notion essentiellement spirituelle. Surtout parce qu'on l'associe souvent à Dieu. Pourtant la foi existe en dehors de Dieu.

Tout d'abord, le mot foi vient du latin fides qui signifie littéralement croire en soi.

Je tiens à préciser que je ne suis pas croyant (foi religieuse).

Voilà ma vision des choses ( et ça reste mon point de vue). Pour moi, d'un point de vue religieux, le mauvais croyant est celui qui crois en Dieu en pensant que cette entité peut résoudre ses problèmes ou réaliser ses rêves, c'est à dire celui qui à une foi ébranlable et matérialiste. Le bon croyant est celui qui croit en soi à travers Dieu, d'où "Dieu est en chacun de nous", où Dieu est la lumière, ou encore l'inspiration. Les écrits religieux aident le fidèle à trouver le chemin qui l'y mène. Dans ce cas, la foi est inébranlable et l'individu peu développer la confiance en soi, qui peut amener au dépassement de soi.

D'un point de vu non religieux, la foi est scientifique/rationnelle. Pour moi, avoir la foi dans ce cas signifie simplement avoir confiance/croire en soit en se cherchant et en se trouvant soit même, "sans intervention divine". Le dépassement de soi est uniquement possible à travers soi et non à travers Dieu.

Je disais, aussi, dans mon post précédent : Il faudrait savoir déjà où l'on se place par rapport à la musique en tant que créateur ou en tant qu'auditeur, car ce n'est pas forcément la même chose.

Voilà ce que j'entends par là:
Doit-on adhérer à un concept, une idée, une démarche pour ressentir l'aura de la musique ? Je répondrais non, car j'arrive à assimiler le caractère, l'émanation et la substance d'une musique sans me demander, si le compositeur a été inspiré par Dieu ou s'il a composé sa musique "sans intervention divine" (de lui même). Après, la question a été posée plus haut: chacun ressent-il la musique de la même façon ? Je suis convaincu que non et ça dépend de l'état d'esprit de chacun. Cela implique que l'auditeur ne ressent pas nécessairement la même chose que le compositeur, le ressenti peut être plus ou moins contrasté, sans pour autant s'éloigner de l'idée principale.


Nodens a écrit:
J. a écrit:
j'ai envie de te voir violent dans une salle de concert ;-D

mmmh, c'est moi ou ça sonne crypto-gay? :rire:
descends à Toulouse la prochaine fois que Malhkebre fait un concert. ou alors organise leurs une date à paname!

Aucun message caché la derrière
C'est juste qu'il faut que je filme Nodens en train de déglinguer des mongoloïdes de tous bords

_________________
La lumière qui nous illumine est aussi la même qui nous aveugle.


Dernière édition par J. le 03/11/12, 03:49 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
turnedblack
Doomed
avatar

Nombre de messages : 532
Localisation : maine et loire
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Le Topic du Black Metal   31/10/12, 01:25 am

Il y a bien longtemps qu'il n'y a pas eu de débat par ici j'ai l'impression, ça fait plaisir à lire !

Je me permets d'intervenir car je me suis un peu perdu, notamment dans ce que J. viens de décrire autour de la foi/la spiritualité/la croyance.

Je suis à peu près d'accord avec toi sur l'idée du mauvais et du bon croyant (les Inconnus ne sont pas loin...), c'est d'ailleurs la sans doute que la religion se scinde entre la religionite aigüe voire l'extrêmisme et la spritualité, entre ceux persuadé que Dieu agira sur eux de manière positive ou négative, et ceux qui ont pigé que c'était avant tout eux-même dans leur rapport à Dieu qui était en question dans la religion. Une sorte de dialogue avec un intervenant imaginé en quelque sorte, sans doute en partie ce que beaucoup vont chercher de nos jours chez les psys.
Enfin c'est un vaste débat, qui inclut d'ailleurs celui de l'existence de Dieu...

En revanche, j'ai l'impression que tu as dis deux fois la même chose en parlant du "bon croyant" et de la foi rationnelle. Dans les deux cas, on trouve un sujet qui se pose des questions existentielles, c'est-à-dire qui ébranle la croyance qu'il a en lui et en ce qui l'entoure, et qui va trouver diverses réponses ici où là, qu'il s'agisse de textes religieux, philosophiques, scientifiques, artistiques, etc. Dans les deux cas, le dépassement de soi rechercher n'intervient que par la volonté du sujet lui-même de se dépasser, en supportant les questions et en cherchant des réponses, qui vont lui parler d'une manière ou d'une autre.

Mais peut-être que je n'ai pas saisi exactement ce que tu voulais dire. Et peut-être que je suis très rationnel aussi...


Pour ma part je crois qu'il y a une collusion entre la musique et quelque chose d'intime en nous. Ainsi, on peut reconnaître qu'un groupe a une aura particulière, disons "efficace", avec une réelle démarche, approfondie et tout, mais sans en être retourné du cerveau. Et en même temps, on peut être retourné par des choses pas forcément très approfondie, mais qui nous parle tellement que ça nous marque, comme si tout d'un coup quelque chose que l'on méconnaissait de soi nous sautait à la gueule. Je ne sais plus qui disait la chose suivante : il appréciait la musique parce qu'elle dit des vérités sans les dires. Perso je me reconnais assez bien là-dedans. Et ça me fait penser à un bouquin de Mafesoli, "La part du diable", qui revient un peu sur la présence du "mal" dans nos sociétés et sont rôles nécessaires pour les êtres humains.

Quant au débat sur la beauté, ça revient à évoquer celui de l'objectivité et de la subjectivité : on peut clairement établir certains critères objectifs qui seraient censés définir la qualité d'une musique : compositions, complexité vs simplisme ou au contraire simplicité vs déluge de complexité, qualité de l'enregistrement, le tout mélangé à ce que le groupe à voulu exprimer.
Pour autant, c'est toujours le subjectif qui va nous faire apprécier ou non une oeuvre, qu'on va tenter éventuellement de rationaliser. Je crois qu'on en croise régulièrement, des groupes qui n'ont pas forcément de qualités objectives mais qui nous parle tellement subjectivement qu'on les trouve... "beaux" ? Par exemple, j'adore Diapsiquir, et ça ne me choque pas de dire qu'il y a quelque chose de beau dans leur musique, justement parce qu'ils arrivent à exprimer quelque chose de très fort, qui ne passe pas que dans les textes, les compos, le son, mais qui traverse tout ça. Je parlerai volontier de "beau" pour ce qui est transcendant, quel qu'en soit sa nature (la joie ou la crasse).

Si j'étais à peu près sûr de ce que signifie immanence, j'irais même jusqu'à dire que la technique/l'objectivité relève de l'immanence, là où ce qui nous parle vraiment relève de la transcendance. Mais je crois que je pars un peu loin là...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J.
Black Devotion
avatar

Nombre de messages : 3560
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: Le Topic du Black Metal   31/10/12, 01:37 am

turnedblack a écrit:
En revanche, j'ai l'impression que tu as dis deux fois la même chose en parlant du "bon croyant" et de la foi rationnelle. Dans les deux cas, on trouve un sujet qui se pose des questions existentielles, c'est-à-dire qui ébranle la croyance qu'il a en lui et en ce qui l'entoure, et qui va trouver diverses réponses ici où là, qu'il s'agisse de textes religieux, philosophiques, scientifiques, artistiques, etc. Dans les deux cas, le dépassement de soi rechercher n'intervient que par la volonté du sujet lui-même de se dépasser, en supportant les questions et en cherchant des réponses, qui vont lui parler d'une manière ou d'une autre.

Mais peut-être que je n'ai pas saisi exactement ce que tu voulais dire. Et peut-être que je suis très rationnel aussi...

Je vois ce que tu veux dire. Pour répondre à ton interrogation, je dirais que dans le premier cas, le cheminement spirituel qui mène à la foi religieuse est lié au destin. Dans le second cas, le cheminement (réflexion) qui mène à la foi est lié au libre arbitre, le destin (fatalité) n'existe pas.

_________________
La lumière qui nous illumine est aussi la même qui nous aveugle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
turnedblack
Doomed
avatar

Nombre de messages : 532
Localisation : maine et loire
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Le Topic du Black Metal   31/10/12, 09:36 pm

Ok, c'est plus clair.

Toutefois, je me demandais si le destin est bien qu'une question de religion. N'y a-t-il pas des philosophie, ou même de simple "croyance personnelle" qui font que certaines personnes se pensent "destinés" à quelque chose ? Plus généralement, je crois que même en science il y a l'idée du destin, avec cette idée qu'il y a des inévitables (le fait de grandir par exemple).

Mais je m'éloigne du sujet de base je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J.
Black Devotion
avatar

Nombre de messages : 3560
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: Le Topic du Black Metal   31/10/12, 10:05 pm

turnedblack a écrit:
Ok, c'est plus clair.

Toutefois, je me demandais si le destin est bien qu'une question de religion. N'y a-t-il pas des philosophie, ou même de simple "croyance personnelle" qui font que certaines personnes se pensent "destinés" à quelque chose ? Plus généralement, je crois que même en science il y a l'idée du destin, avec cette idée qu'il y a des inévitables (le fait de grandir par exemple).

Mais je m'éloigne du sujet de base je crois.

Je pense que "destin" est un terme souvent usurpé, qui serait à mon sens, en dehors de la religion, considéré comme la progression des éventements, que j'estime aléatoire, toujours liée aux probabilités scientifiques, quelque soit l'exemple ou le cas de figure. Encore une fois, c'est mon point de vue d'athéiste.


@turnedblack: Comme tu le soulignes, on s'éloigne rapidement du sujet de base, car il y a beaucoup de ramifications. Si le débat s'éternise, à coup sûr, on va parler des nazis



_________________
La lumière qui nous illumine est aussi la même qui nous aveugle.


Dernière édition par J. le 31/10/12, 11:29 pm, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
turnedblack
Doomed
avatar

Nombre de messages : 532
Localisation : maine et loire
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Le Topic du Black Metal   31/10/12, 10:20 pm

Il me semble qu'une branche de la science se revendique "déterministe", mais là je ne suis pas suffisamment calé.

Et je vais évité de trop dérivé du sujet, même si parler des nazis est toujours rigolos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S.
Black Devotion
avatar

Nombre de messages : 2269
Age : 31
Localisation : Isère / Ain
Date d'inscription : 15/07/2005

MessageSujet: Re: Le Topic du Black Metal   05/12/12, 11:24 pm

Ceux qui aiment le BM aux relents nostalgiques/dépressifs, jetez une oreille sur les néerlandais de NACHTVORST :



http://nachtvorst.wolfsvuur.nl/

_________________

Wind Of The Might Forests...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.figedansletemps.com
J.
Black Devotion
avatar

Nombre de messages : 3560
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: Le Topic du Black Metal   24/03/13, 11:27 pm

Citation :
Swedish guitarist David Parland (NECROPHOBIC, DARK FUNERAL, INFERNAL) died on March 19 at the age of 42. No cause of death has yet been revealed.

A founding member of the Swedish melodic death metal band NECROPHOBIC, Parland later went on to start DARK FUNERAL and make a melodic and essentialist version of black metal that later worked more occult heavy metal into the mix. After that, he joined INFERNAL and developed their unique style of intensely violent music.

David Parland, plus connu sous le pseudonyme Blackmoon, est décédé le 19 mars 2013 à l'age de 42 ans. Blackmoom avait intégré des formations comme Dark Funeral, Necrophobic, Infernal et War.

_________________
La lumière qui nous illumine est aussi la même qui nous aveugle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J.
Black Devotion
avatar

Nombre de messages : 3560
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: Le Topic du Black Metal   26/10/13, 01:44 pm

Une pensée pour Marianne alias LSK décédée le 23 octobre dernier.


_________________
La lumière qui nous illumine est aussi la même qui nous aveugle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S.
Black Devotion
avatar

Nombre de messages : 2269
Age : 31
Localisation : Isère / Ain
Date d'inscription : 15/07/2005

MessageSujet: Re: Le Topic du Black Metal   16/12/13, 11:33 pm



Il y a quelques jours est sorti le dernier opus de SCHATTENVALD, "IV".
Formation assez méconnue, qui en est pourtant à son quatrième album studio, ces allemands produisent un Black Metal à la fois violent, mélodique, froid, incisif, avec par moments quelques envolées célestes. Pour ceux qui aiment Imperium Dekadenz, Darkspace...

Probablement parmi les meilleures sorties de 2013.

Ecoutez, ça vaut le détour, vous m'en direz des nouvelles :



https://www.facebook.com/Schattenvald
http://schattenvald.bandcamp.com/

_________________

Wind Of The Might Forests...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.figedansletemps.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Topic du Black Metal   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Topic du Black Metal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 12 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12
 Sujets similaires
-
» Le Topic du Black Metal
» Black Metal - le topic de la haine ordinaire
» Caruos - Pagan Black Metal
» 20 ans après, qu'est devenu le Black Metal?
» Black Metal Nippon !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chaos Sonore :: Metal Extrême-
Sauter vers: