AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les albums les plus sombres et déprimants...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
AuteurMessage
ensamhet
Metalcoolique


Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 24/08/2008

MessageSujet: Re: Les albums les plus sombres et déprimants...   28/08/08, 11:49 pm

en effet, les chaises, c'est cool...
tout dépend des styles que tu écoutes !
pour moi, certain morceaux foutent vraiment les boules, et si les artistes ont fait corectement leur boulot, leur musique peux prodiguer une veritable deppression (bon, ok, c'est rare dans le death et dans le grind, mais je pense surtout au black, sous toute ses formes)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saaraahka
Metalcoolique
avatar

Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Re: Les albums les plus sombres et déprimants...   29/08/08, 12:01 am

J'écoute également beaucoup de Black... Et aucun groupes ne me touche émotionnellement autant que les groupes de Doom que j'ai cité.

La dernière émotion en date que j'ai ressenti, c'est en écoutant un groupe qu'on a en distro chez Ostra Records : Stoner Kebab. Un type de Stoner / Rock / Psyché de très haute facture mais complètement inconnu. Là, j'étais dans un autre monde...

Bref HS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nekros
Metalcoolique
avatar

Nombre de messages : 45
Age : 30
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: Les albums les plus sombres et déprimants...   30/08/08, 02:42 pm

The Austrasian Goat (sa partie split avec The Dead Musicien surtout)
Feigur (le titre Night Pulls All Perception du futur album, et The Suicidal Perfection du 1er)
Egalement Land of the Dead de Summoning comme l'a fait remarqué Ensamhet
Angest Herre / Hordah Blaästhiir, le futur split sera à se tracher les veines aussi
Et QHWERTT, très grosse révélation pour moi, que je conseille à tous les amateurs de funeral doom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cruciatusrec.ifrance.com
Aurvandil
Doomed


Nombre de messages : 566
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Les albums les plus sombres et déprimants...   30/08/08, 02:52 pm

TAG, c'est assez désespérant, oui. Très atmosphérique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/aurvandilmusic
Nekros
Metalcoolique
avatar

Nombre de messages : 45
Age : 30
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: Les albums les plus sombres et déprimants...   20/09/08, 10:59 pm

Euh, en faite, correction, c'est tout l'album de Feigur qui va cartonner, pas juste Night Pulls...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cruciatusrec.ifrance.com
Burgonde
Nouveau


Nombre de messages : 12
Age : 25
Date d'inscription : 27/08/2009

MessageSujet: Re: Les albums les plus sombres et déprimants...   27/08/09, 08:38 pm

Pour ma part , y'en a 2 que j'ai qui sont pas mal à ce niveau la c''est :

Blood Red Fog avec l'album du même nom et le Fallen , Suiciden , Forgotten de Dyster..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
velvet666
Metalcoolique
avatar

Nombre de messages : 49
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 11/09/2009

MessageSujet: Re: Les albums les plus sombres et déprimants...   11/09/09, 02:46 am

Merci pour Todesstoss et Spektr, entre-autres…

Je ne peux m'empêcher d'évoquer l'album "Faith" de Cure (1981).
Jusqu'à présent, je n'ai jamais entendu un tel niveau d'accablement, de neurasthénie. L'atmosphère et l'ambiance y sont vraiment lugubres et désespèrées ("The Holy Hour", "The Drowning Man"). Superbe production, dépouillement, minimalisme chant-batterie-guitare et surtout basse!

A part çà (sorry il ne s'agissait pas de metal), il y a par exemple, en…
  • Funeral doom: Loss: "Life Without Hope...Death Without Reason"; Thergothon (déjà cité), c'est très bon…
    Punkrock: Flipper "Generic" (hardcore très lent et très désespèré)
    Math/Postrock: Isis: "Oceanic" (celui-la me déprime vraiment, je l'écoute plus)
    Post-punk: l'album de Bauhaus "The Sky's Gone Out" contient quelques compos magnifiques pour célébrer le spleen.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revan
Metalcoolique
avatar

Nombre de messages : 79
Age : 29
Localisation : Brest
Date d'inscription : 20/05/2008

MessageSujet: Re: Les albums les plus sombres et déprimants...   11/09/09, 01:38 pm

Death Pierce Me de Silencer a été cité?
Sinon j'ajouterai The Eye Of Every Storm de Neurosis...il me remue tellement les tripes que j'ai du mal à l'écouter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/boneashinthefog
Allah
Metalcoolique


Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: Re: Les albums les plus sombres et déprimants...   11/09/09, 04:13 pm

Sunn O))) et Nadja en général... comme la plupart du drone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
velvet666
Metalcoolique
avatar

Nombre de messages : 49
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 11/09/2009

MessageSujet: Re: Les albums les plus sombres et déprimants...   12/09/09, 06:57 am

Programme: Entre Deux Feux tiré de "L'Enfer Tiède"
fileden.com 05%20Entre%20Deux%20Feux.mp3

D'habitude je ne suis pas fan de textes (plutôt de puissance, de groove), mais dans ce cas-ci, je trouve que c'est touchant niveau lucidité…

Bon, je poste pas du Leo Ferré, c'est déjà ça.

Que pensez-vous du texte (en français)?
Perso, je ne me reconnais pas en tout, mais presque.
…?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fäegor
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 28
Localisation : Lothringen !
Date d'inscription : 20/07/2009

MessageSujet: Re: Les albums les plus sombres et déprimants...   12/09/09, 10:43 am

Moi je citerai l'album :
"Evil Genius" de Abruptum
"L.O.T.P.M." de Wold
je trouve c'est album vraiment très glauque, l'album de Wold et très dur d'approche j'ai dû l'écouter plusieurs fois avant bien réussir a l'apprécier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
velvet666
Metalcoolique
avatar

Nombre de messages : 49
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 11/09/2009

MessageSujet: Re: Les albums les plus sombres et déprimants...   14/09/09, 04:19 am

Merci pour Abruptum et Darkspace aussi… J'écoute Wold en ce moment, et ça à l'air plutôt très intéressant.

Par contre, à part Todesstoss, je n'ai jusqu'à présent rien découvert qui pouvait procurer ce plaisir intime d'une musique dépouillée, froide et glaçante.
Rien de plus subjectif que le sujet de ce topic, mais perso j'apprécie dans le BM surtout son atmosphère, son son. Mais ça ne m'a jamais communiqué cette sensation particulière d'absence d'émotion, de froideur, de renoncement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fäegor
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 28
Localisation : Lothringen !
Date d'inscription : 20/07/2009

MessageSujet: Re: Les albums les plus sombres et déprimants...   14/09/09, 08:06 pm

Oui Wold et trés bien mais se n'est pas accessible a tout le monde lol moi je me suis procurer l'album et rien qu'en regardant l'artwork et le Book je m'attendez a de la musique assez spécial lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
turnedblack
Doomed
avatar

Nombre de messages : 532
Localisation : maine et loire
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Les albums les plus sombres et déprimants...   15/09/09, 12:16 am

Hum, bref intervention, mais puisqu'il semble qu'on ne parle pas que metal, je me permettrais de citer (si cela n'a déjà été fait ?) Portishead et ça musique extrêmement froide ("machine") et désespérée.

Il y a aussi la BO du film A l'intérieur qui a quelques compos assez mélancoliques, l'ambiance générale étant assez noire de toute manière.

L'album de RQTN (en téléchargement libre sur le myspace) est assez intéressant en matière de nostalgie je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
turnedblack
Doomed
avatar

Nombre de messages : 532
Localisation : maine et loire
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Les albums les plus sombres et déprimants...   29/10/10, 12:38 am

Déterrage de topic, pour un album absolument génial, Tellurique de Kill The Thrill

Musique industriel, tirant aussi vers la noise, et une espèce de mélange rock/metal, à moins que ça ne soit l'inverse.

Citation :

Un mur de son, épais, massif et corrosif, ampli l'espace. Des sonorités étranges, distordues, comme déstructurées, comblent les moindres recoins. Les basses vrombissantes nous ancrent violemment au sol, tandis que les sons aigus triturent nos psychés, s'affairant en tout sens pour trouver la faille.
Noir. Ou blanc peut-être.
On oscille entre le noir d'une dépression qui ronge les pensées et le blanc d'un vide mortifère. On est comme pétrifié, absorbé par cette absurde création musicale, incompréhensible, qui renvoie à nos angoisses les plus névrotiques. A quoi bon ? Qu'est-ce qu'on fout là ? Quel sens prend tout cela ? Mais impossible de bouger. L'écoute se révèle une épreuve, et pourtant nous restons de marbre, le regard hagard, dissolu par les sons qui se répandent et découvrent nos tourments intimes, réouvrant les plaies et nous forçant à les contempler, impuissant. On plane, sans doute, et pourtant, le plaisir n'est pas vraiment de mise. Un plaisir masochiste, peut-être, le plaisir d'être comme mis à nu, découvert, sans protection, nos abysses si bien protégés soudain découverts, nous rappelant leur infaillible présence.

La musique de Kill the Thrill évoque nos sociétés aliénantes et aliénées. Nous sommes happés par cette immense machine, si absurde qu'elle parait à la fois trop concrète et trop irréelle. Seuls espaces possibles d'existences, la brèche maintenue béante par nos doutes, ces insurmontables aussi salutaires que destructeurs. De frêles écarts aèrent la musique, instants d'apaisement, ou plutôt de fuite, morceau de bleu dans un ciel grisé, sourire à peine esquissé sur un morne visage de cet autre si lointain. Les sons tourbillonnent, se perdent, s'éparpillent, avant de rentrer violemment en collision. Entre colère et abandon, rage et abattement, doute et espoir, folie et liberté, les émotions et sensations se brouillent, semblant presque mourir à force d'être aussi malmenées.
Nerfs à vif qui lâchent soudainement, surexcitation maniaque s'anéantissant et plongeant dans une abîme sans lumière, tout cela maintenu par un fil ténu qui s'effile sans jamais rompre : qu'y a-t-il de mieux à faire que de tuer le ressenti lorsque chaque éprouvé n'est qu'explosion, lorsque plus rien ne semble maintenir une distance salvatrice avec ce qui nous entoure ? Se couper des éprouver, maîtriser à l'extrême les valves émotives, quitte à en mourir, et ne rien faire d'autre que contempler, sans mots, sans rien, de par des yeux avides de vides.

Cet album n'est ni noir, ni blanc. Il n'y a pas plus d'espoir que de désespoir, il n'y a même ni l'un ni l'autre. Ce n'est qu'un constat, une vision, une existence dépeinte au travers de quasi non-sensations. Violence de sentiments avortés, d'espoirs annihilés, Tellurique est un cri lancé depuis les tréfonds d'une âme tourmentée, un appel à en finir qui n'attend pas de réponse, une tentative d'explication qui ne trouvera en guise de réponse que des échos d'absence, dont la présence rend plus insupportable encore l'énigme de l'existence. « Kill The Thrill », seule réponse à cet insondable mystère, cristallisant le paradoxe de nos sociétés modernes où l'existence ne peut se déployer que dans la négation même de celle-ci.
Aussi rude que la lecture d'un bouquin de psychopathologie où notre normalité vacille face à l'énoncé des bords d'une pathologie pas si lointaine, aussi fou qu'une œuvre philosophique corrosive interrogeant le sens de nos repères existentiels, Tellurique est à n'en point douter une remise en question de ces croyances personnelles profondes qui nous définissent et tentent de nous maintenir dans l'illusion d'une logique de notre existence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
S.
Black Devotion
avatar

Nombre de messages : 2269
Age : 31
Localisation : Isère / Ain
Date d'inscription : 15/07/2005

MessageSujet: Re: Les albums les plus sombres et déprimants...   12/11/11, 08:46 pm

Amateurs de BM à se taillader les veines, je vous conseille vivement la démo de TRIEBTAT, un monument de noirceur et de nostalgie. C'est complètement hallucinant...

Glaçant...



http://www.myspace.com/triebtat666

_________________

Wind Of The Might Forests...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.figedansletemps.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les albums les plus sombres et déprimants...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les albums les plus sombres et déprimants...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
 Sujets similaires
-
» Les albums les plus sombres et déprimants...
» Top 10 des albums "flops" de 2010
» Les plus belles pochettes d'albums.
» Les mauvais albums, ceux que vous déconseillez (PROG)
» Les albums mythiques, et pourquoi ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chaos Sonore :: Metal Extrême-
Sauter vers: