AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bilan 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
A.
Habitué de la fosse
avatar

Nombre de messages : 486
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Bilan 2011   14/12/11, 10:03 pm

L'année touche à sa fin, c'est l'heure des bilans des sorties de 2011 ! A vos listes! :thx:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/abstraitnodterror
A.
Habitué de la fosse
avatar

Nombre de messages : 486
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Bilan 2011   14/12/11, 10:41 pm

Mes albums de l’année, par ordre alphabétique :

BorgoreDelicious : qui ma découverte de la dubstep… c’est cliché, c’est « mainstream », mais j’adore !! J’espère vraiment pouvoir vivre ça live bientôt.

The Devil’s BloodThe Thousandfold Epicentre : j’aime beaucoup « The Time… », mais ce nouvel album l’enterre complètement. A part le dernier titre de 15 minutes très difficile à digérer, il est juste parfait.

DiapsiquirA.N.T.I. : l’album de l’année ? Peut-être. En tout cas il aura créé la surprise et fait parlé de lui. Des textes sales et directs, les titres malsains et rentrent dans la tête en un rien de temps. Vraiment très fort.

Esoteric - Paragon of Dissonance : de loin pas assez écouté, mais bon, Esoteric quoi…

Explosions in the SkyTake care, take care, take care : pas leur meilleur album, mais vraiment pas mal du tout. Mention spéciale au titre « Be comfortable, creature » et son clip.

Devin TownsendDeconstruction : j’ai jamais été fan de SYL ni des projets perso de Devin Townsend. Un pote qui doit être un de ses plus grands fans au monde m’a convaincu d’écouter ce « Deconstruction ». J’étais un peu sceptique… C’est le bordel, ça c’est sûr. Mais quel bordel ! C’est complètement barré mais c’est juste génial.

KickbackEt le diable rit avec nous : les groupes de hardcore que j’apprécie ne sont pas nombreux. Et Kickback j’adore. Ils ont réussi à faire aussi bien que « No Surrender » (voire mieux), en encore plus noir. Ca tabasse sévère.

Mournful CongregationThe Book of Kings : même commentaire que pour Esoteric.

Necros Christos
Doom of the Occult : j’ai mis du temps à l’apprécier, mais dieu ce qu’il est bon ! NC reste NC tout en faisant évoluer son son, développant encore plus l’aspect mystique/ritualiste (les interludes sont encore plus longues), mais lorsqu’il passe en mode « death metal », il écrase absolument tout sur son passage.

OrelSanLe chant des sirènes : oui, oui vous avez bien lu. Je ne l’écoute pas tous les jours, loin de là, je zappe d’office certains titres qui me gonflent, mais « Suicide social » ou « Raelsan » sont par exemple deux excellents titres.

PneuHighway to health : le mathrock est pour moi une découverte récente, que j’ai fait grâce à Pneu d’ailleurs. Ca rock, ça groove, ça bouge, c’est excellent ! Et en concert ça en envoie un max !

SolstafirSvartir Sandar : j’ai eu peur à la première écoute de « Fjara », titre mis en écoute avant la sortie de l’album. Et pourtant… C’est une perle !

UlcerateThe Destroyers of All : LA baffe death metal de l’année et de très très loin. Comment faire de la musique brutale et technique tout en étant épique et puissante, avec une ambiance à couper le souffle !

Wolves in the Throne RoomCelestial Lineage : après le superbe « Black Cascade », les américains décident de renforcer encore plus l’aspect ambient de leur musique. Un très grand album de black metal atmosphérique.

WoodkidIron : découvert le morceau éponyme complètement par hasard (sur une vidéo d’un combat de MMA…) et je dois dire que j’ai sacrément accroché. C’est très simple mais très beau.

Y’a pleins de trucs que j’ai pas (encore) écouté sinon (le dernier Monarch! notamment, le 40 Watt Sun, le « Project X » d’Ataraxie…).
Sinon niveau découvertes mais pas forcément nouveauté : Aluk Todolo, Pneu et le mathrock, Borgore et la dubstep, Broken Note, Jedi Mind Tricks…

Et pas besoin de se faire du mal et de revenir sur le dernier Morbid Angel je pense… Comme autre déception j’ajouterais l’annonce du prochain split de Cathedral qui me donne envie de pleurer.
Grosse déception de Mogwai en concert, tout comme leur dernier album qui est (à l’exception de la superbe « Rano Pano ») vraiment pas terrible.



Les lives de 2011. Pas vu grand chose, et je retiens surtout :
Jello Biaffra à Strasbourg : super ambiance, un Jello qui rock et qui est super communicatif… génial !
Pneu à Strasbourg : sacré claque !
Le Sinister Howling II à Speyer avec la superbe découverte qu’est Aluk Todolo, l’énorme baffe qu’ils m’ont mis. Super concerts d’Ahab, Essenz et Bethlehem (même si j’attendais mieux de ces derniers). Et super rigolade (voire parfois envie de pleurer) devant Seth, Forgotten Tomb et Hasserben.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/abstraitnodterror
O.
Black Devotion
avatar

Nombre de messages : 2674
Age : 31
Localisation : Ain / Rhône
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Bilan 2011   14/12/11, 11:50 pm

Idem, par ordre alphabétique :

Alcest - Le Secret : la réédition du très célèbre et très limité EP est une réussite. Les nouveaux enregistrements compensent le manque de puissance des originaux. On regrettera par contre la présence d'autres titres pour manger avec.

Arckanum - Helvítismyrkr : avec sa manie de faire un mauvais album suivi d'un bon, ça tombe sur celui-là. Incisif et bien foutu, les amateurs du genre ne seront pas déçus.

Burzum - Fallen : bien que sorti très rapidement après Belus, cet album est selon moi nettement plus abouti. On est cependant loin du monstre Filosofem, mais y a du mieux.

Falkenbach - Tiurida : six ans d'attente depuis l'excellent Ok Nefna Tysvar Ty, notre ermite allemand nous offre un bon album, dans la plus pure tradition Falken'.

Fen - Epoch : le groupe anglais est devenu en l'espace de quelques années une valeur sûre pour moi. Ce nouvel album ne déroge pas à la règle : un régal !

Fen/De Arma - Towards the Shores of the End : Et puisque que j'ai été gentil cette année, Fen m'offre aussi un split d'excellente qualité avec le groupe suédois De Arma, qui joue un espèce de post rock pas dégueu.

Folkvang - Six Stories Without A Key : je suis le one-man band biélorusse depuis ses débuts, et après la baisse de régime qui a suivi ses deux premiers albums, on retrouve un pagan black très bien construit et bien trippant.

Forteresse - Une nuit pour la patrie : quatre titres sales tirés d'une répétition constituent cette "démo". C'est puissant et ça ramone nettement plus que les albums du groupe québécois (pourtant eux-même très bons).

Kroda - Schwarzpfad : quatre années après l'excellent Fimbulvinter, le groupe ukrainien repart dans la bonne direction avec ce très bon album, digne de ses meilleurs.

Midnight Odyssey - Funerals from the Astral Sphere : un one-man band australien que j'ai découvert avec ce double album : deux heures intenses d'astral black metal comme seuls les meilleurs peuvent le faire. Planant au possible.

Moonsorrow - Varjoina Kuljemme Kuolleiden Maassa : le groupe finlandais nous a sorti un bon album, dans la lignée de ce qu'il a l'habitude de faire. On n'est pas au niveau d'albums comme Kivenkantaja ou Verisäkeet, mais c'est pas mal du tout quand même.

Peste Noire - L'ordure à l'état pur : toujours sujet de polémiques (plus ou moins méritées, il faut l'avouer), P.N. reste un groupe unique. J'avais adoré Ballade cuntre lo Anemi Francor, mais ce petit dernier n'est vraiment pas mal non plus.

Woods Of Desolation - Torn Beyond Reason : probablement mon groupe préféré de ces dernières années, les australiens atteignent la consécration avec ce superbe album. A écouter absolument !

C'est tout ce à quoi je pense pour le moment. J'y reviendrai si besoin est.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.landofice.tk/
S.
Black Devotion
avatar

Nombre de messages : 2269
Age : 31
Localisation : Isère / Ain
Date d'inscription : 15/07/2005

MessageSujet: Re: Bilan 2011   14/12/11, 11:58 pm

++ (albums de l’année)

Nachtfalke – Wotans Return : probablement le meilleur album des allemands. Epique et conquérant, très inspiré par Bathory.

Peste Noire - L'Ordure à l'état Pur : toujours aussi déglingué, mais toujours aussi captivé par ce que Famine sort. Avec un titre comme « la condi hu » que je ne cesse d’écouter.

Woods of desolation - Torn beyond reason : un opus captivant de la première à la dernière seconde. Ca prend les tripes ! sans doute LA sortie de l’année que je retiendrais.


+ (très bon crus)

Diapsiquir – ANTI : j’ai eu énormément de mal à rentrer dedans, hésitant au début à qualifier ça de merdique. Et finalement, comme une drogue, on devient assez addict…

Evilfeast - Wintermoon Enchantment : un très bon album de black atmo avec la saveur est européenne…

Midnight Odyssey - Funerals From The Astral Sphere : une super découverte que cette formation australienne. Une atmosphère spatiale rappelant un certain Darkspace.

Of The Wand And The Moon - The Lone Descent : cet album de Kim Larsen était attendu et il aura tenu toutes ses promesses. Du neofolk très inspiré.

Primordial - Redemption At The Puritans Hand : une valeur sûre, c’était obligé que ce nouvel album soit une tuerie, il n’ont pas dérogé à la règle. Un groupe atypique.

Surturs Lohe – Nornenwerk : une bonne découverte que ce groupe de pagan folk metal, avec un excellent vocaliste et des compos inspirées.


+ (bons crus)

Arditi - Leading The Iron Resistance : lui aussi était attendu. Le combo nous offre un album martial comme peu de formations savent le faire.

Falkenbach – Tiurida : là encore un album très attendu après des années d’absence. Bien qu’étant très enthousiaste à sa sortie, je perds le plaisir de l’écouter, peut être manque-t-il un peu de relief ? mais bon opus malgré tout.

Kroda – Schwarzpfad : un bon album de pagan black, mais globalement inférieur à ses prédécesseurs.


-- (mauvais / déception)

Agalloch – Marrow of the Spirit : grosse déception, où sont passées les ambiances et les inspirations des précédents albums ??

Arkona – Slovo : écouté une fois, oublié direct. Cet album ne m’a pas fait frémir.

Burzum – Fallen : une vulgaire blague. Vargounet, retourne en cellule ou cesse ton projet

Gorgoroth – Under the sign of hell 2011 : toute la saveur d’antan envolée, un beau gâchi.

_________________

Wind Of The Might Forests...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.figedansletemps.com
J.
Black Devotion
avatar

Nombre de messages : 3560
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: Bilan 2011   15/12/11, 12:39 am

Globalement, une année plutôt moyenne en Metal extrême, j'avoue ne pas avoir fouillé du côté des petits labels, mais bon avec 8 mois plus ou moins desastreux sur le plan auditif, je me suis vraiment limité au minimum syndical.


SepticfleshThe Great Mass. Dans la série des groupes à orchestre, ce quatuor est celui qui a su tirer son épingle du jeu. Comme j’ai pu le dire dans ma chronique, les compositions font partie d’un ensemble qui intègre les trames classiques, à aucun moment il ne s’agit de musiques juxtaposées ou d’arrangements placés à des endroits stratégiques. Septicflesh et l’orchestre forme une entité homogène et créative.

Blut Aus Nord777 – Sect(s) & The Desanctification. Ces deux albums faisant partie d’une trilogie non clôturée, forme déjà un noyau dur et nous prouvent que Blut Aus Nord reste un Ovni parmi les groupes BM. Ce groupe a toujours su proposer une musique innovante et originale et ces deux albums le démontrent.

DiapsiquirA.N.T.I. Voici un album inclassable. Certains crient au scandale, d’autres parlent de génie. Les textes oscillent entre sarcasme et réalité vécue. Je pense que cet album est avant tout un bourbier pestilentiel, dans lequel tout un chacun reconnaît une situation rencontrée, il n’y a pas à chier, sur cet opus, l’expression artistique est des plus authentique.

HellHuman Remains. Premier album en 30 ans pour ce combo culte anglais. Ici, rien de nouveau au niveau des compositions, les titres sont issus de démos du début des années 80. Le Heavy Metal délivré par Hell est clairement ancré dans la NWOBHM. Un excellent album pour les fans de Heavy Metal britannique 80/90.

DemonicalDeath Infernal. Ce troisième opus est sans doute le meilleur délivré par le combo. Les fans de gros Death Suédois ne devraient pas passer à côté de cette perle, pour les fans de Unleashed et Dismember. La production Necromorbus est tout simplement excellente.

Hate EternalPhoenix Amongst The Ashes. Après la déception laissée par "Fury And Flames", Hate Eternal a visiblement revu sa copie en terme de production, ce qui faisait énormément défaut au précédent opus. Sur Phoenix Amongst The Ashes le son est bien plus intelligible, il met en avant des compositions modernes et brutales typiquement américaines. Le Death Metal est donc plus incisif et direct.

Arditi - Leading The Iron Resistance. Le style se veut plus industriel et totalitaire que sur le très néo-classique "Omne Ensis Impera" sorti en 2008. L'ambiance est noire et terriblement froide. La musique garde tout de même quelques orchestrations et des chœurs parfaitement agencés. Encore un excellent album pour le duo suédois.

The Devil’s BloodThe Thousandfold Epicentre. Je ne suis pas un habitué du chant féminin, mais il faut clairement le dire l’intérêt principal de ce groupe réside dans ces vocaux totalement maîtrisés et inspirés. Le Rock occulte est bien aéré, mis à part la dernière piste que je trouve un poil longue et minimaliste, il n’y a rien à dire, l’album est excellent.

Nine Covens - ...On The Coming of Darkness. Sortant de nulle part, Nine Covens propose avec son premier opus en 2011, un Black Metal élitiste qui par son équilibre démontre immédiatement le potentiel de cette horde. L’ensemble est efficace, les ambiances sinistres et bien posées. La musicalité est au rendez vous, quel groove !! Le son est bien organique.

AosothIII. Ce nouvel opus apporte son lot de surprises en rapport à "Ashes Of Angels", les compositions sont plus inspirées, les ambiances sont mieux développées elles sont plus épaisses et dérangeantes. Le tempo plutôt rapide sait ralentir pour mieux nous écraser. La production est intense et puissante du début à la fin, un très bon album.

YggYgg. Venu de l’est ce groupe ukrainien signé chez l’ami Varggoth, propose un Black Metal tranchant, atmosphérique avec une bonne touche folklorique. Un premier album très prometteur et fortement inspiré par la scène locale.

_________________
La lumière qui nous illumine est aussi la même qui nous aveugle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nodens
Metalcoolique
avatar

Nombre de messages : 229
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/12/2010

MessageSujet: Re: Bilan 2011   15/12/11, 02:45 pm

pas la meilleure année que j'ai connue en terme de sorties, mais des trucs cools quand même:

Diapsiquir - A.N.T.I.: bon c'est pas super objectif de dire ça, hein, mais c'est à mes yeux quasiment l'album de l'année. le sieur Toxik nous a fait une belle surprise en evitant la facilité de faire un Virus STN bis et en allant cherche son inspiratio sur d'autres territoires (chanson, hip-hop etc). résultat: un disque toujours plus barré, toujours plus poisseux, où le graveleux cotoie le spirituel. toujours moins metal mais pourtant toujours plus black metal dans le fond. infiniment plus que tous les groupes de petits pédés maquillés qui jouent à être ivol.

Justice - Audio, video, disco: j'attendais les parisiens au tournant parcequ'après un premier album fort réussi, on pouvait craindre le plantage. bah non! le duo Augé/De Rosnay a pris tout le monde à contre-pied et au lieu de faire paresseusement un Cross 2.0 nous livre un opus savoureux, rejetant tant les sonorités massives et saturées et les rythmiques de plomb qui font leur gloire que les passages disco-teenage putassiers qui font leur travers. et on se retrouve avec un disque sous forte influence rock 70's/80's, épuré à mort, lumineux, groovy et méchament addictif. bref un album de trentenaires qui refusent la facilité et assument et revendiquent leurs influences. bien vu! d'ailleurs -sans surprise- une part importante des fans crache dessus parcequ'ils ne comprennent pas cet album. moi je dis tant mieux.

Master Musicians Of Bukkake - Totem 3: fin de la trilogie du groupe US experimental/rock/ethnicomachin. ça se conclue en beauté avec un opus aérien et envoutant comme des volutes d'encens.

Mogwaï - Hardcore will never die... but you will: graaaaave pas d'accord avec A. concernant celui-ci. un album lumineux, inspiré, sur lequel les écossais continuent de recréer leur son (avec cette fois des sonorités electro minimaliste plus prégnantes). ils ont trouvé le truc pour faire un album complet et cohérent tout en restant dans la sobriété. et idem en concert, dommage pour A. de les avoir vus sur un mauvais soir parceque leur dernier passage à Toulouse restera dans les mémoires. à la fois humble et puissant.

Necros Christos - Doom of the occult: album tranquille, dans la continuité du premier. le groupe s'éloigne tout doucement du death de caveau des débuts pour se doomiser peu à peu, mais ça reste bon. une prod' un peu trop propre peut-être, et des interludes parfois géniaux, parfois vraiment faciles. un bon albm à défaut d'être génial, mais il serait temps qu'ils nous redonne un peu de surprise s'ils ne veulent pas finir par tourner en rond.

Negative Plane - Stained glass revelations: album BM de l'année pour moi, ils rééditent presque l'exploit d'Et in saecula.... le black mystique et baroque de NP s'approfondit et se densifie, même si pour le coup l'effet est moins immédiat et réclame plusieurs écoutes.


les purges de l'année:

...et le Grand Prix de la Merde de l'année (avec palmes) revient sans conteste à Morbid Angel pour un Illud divinum insanus aussi raté qu'il était attendu. un album surproduit et plastoc dont les titres oscillent entre death générique mille fois entendu et tentatives electro-goth navrantes. et ils ont eu huit ans devant eux pour composer ça. chapeau les mecs!

félicitations du jury pour l'association Metallica/Lou Reed qui termine proche deuxième de notre palmarès avec un Lulu dont rien que la pochette donne de furieuses envies de se défenestrer. Metalloche nous pond des riffs bateau au kilomètre et Reed essaie de chanter par dessus pas en rythme ni dans le ton, tout ça pendant 80 putain de minutes. avec en prime des paroles incompréhensibles (je parie que le "I am the table" d'Hetfield va faire date, on en rira encore dans quinze ans). et si j'avalais du cyanure?

en bon troisième: Burzum - Fallen. calme plat, rien à signaler. ce n'est pas mauvais en soi, c'est juste profondément chiant. pourtant il y avait un peu d'idée, les passages en chant clair me font dire que Varg devrait definitiement arreter le metal et se concentrer sur de la folk germanisante, un peu comme ce que fait Blood Axis maintenant. ça pourrait donner des choses plus personnelles et intéréssantes. mais non, il faut contenter le blackeux et lui donner ce qu'il attend pour esperer gagner de l'argent. faut vraiment n'avoir aucun recul critique pour apprécier un tant soit peu un disque aussi inutile.


en concert: bon là par contre l'année aura été un grand cru. je détaille pas un Hellfest mi-figue mi-raisin, seulement pour rappeller en particulier les prestations mémorables de Bolt Thrower, Eyehategod, Goatsnake, Dodheimsgard, Iggy Pop, Possessed et tant d'autres, sans oublier les papys Judas Priest.

au rayon local je retiendrai le passage de Mogwaï a Bikini (voir plus haut) et surtout dans la même salle de Godspeed You! Black Emperor. dix ans que je fantasmais de voir les canadiens sur scène, maintenant je peux crever.

dans la catégorie "petits concerts dont je n'attendais rien et qui m'ont blasté": Acephalix (hardcore/crust/death qui charcle la chatte à ta maman) auront donné dans un bar toulousain un set d'une intensité traumatisante, et les rockers fous de Les Savy Fav m'ont fait chaviré dans un grand moment de n'importe quoi fédérateur. c'était dingue et c'était bien.

et pour le reste: Pneu et Marvin (deux fois), Master Musicians Of Bukkake, Sektarism, Septic Flesh, les fests black à Clermont et St Sulpice, ... et je ne parle que des meilleurs concerts. grande année vous dis-je.



mes attentes pour 2012: le mlp de Teitanblood (qui sort en fait la semaine prochaine, mais bon...), le deuxième album de Christicide, l'album de Sektarism, le Wrathprayer, le nouveau Revenge même si sans Helmkamp ça va faire bizarre, la sortie vinyle du dernier Diocletian parceque ça fait chier d'attendre, le Thorns (rêvons...)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A.
Habitué de la fosse
avatar

Nombre de messages : 486
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Bilan 2011   15/12/11, 03:07 pm

Pour Mogwai, qu'on soit pas d'accord sur CD soit. Mais en concert, c'était comment pour toi? Perso, ils ont vraiment pas réussi à me faire planer. En même temps arrêter de jouer entre CHAQUE morceau pendant 30 secondes (voire peut-être plus) pour se faire applaudir, c'est vraiment moyen pour l'ambiance planante je trouve. Et sur les quelques morceaux où il y avait du chant ils foutaient 3 tonnes de vocoder par dessus. Une fois ça va, mais à la longue c'est relou.

Par contre tu donnes envie pour Justice, je l'écouterai.

J'ai oublié de citer le Nine Covens sur lequel j'ai le même avis que J., grosse surprise, putain d'album de Black. Ca cherche carrément pas midi à quatorze heure, mais c'est ultra efficace. Aussi oublié le Burzum : je dirais pas qu'il est bon, mais comparé à Bellus que j'ai trouvé plus que mauvais, c'est quand même sacrément mieux.
Et évidemment LA déception : avoir raté GY!BE en concert... Il paraît que la date parisienne (où j'aurais du aller) était moins bien que celle de Toulouse, mais quand même... :(

Et niveau attente : avant tout le "Seven Bells" de SOTM, vivement! pis sinon Spektr (devait pas y en avoir un cette année?), Satyricon, Teitanblood et Thorns en effet, le dernier Cathedral (sniff sniff)...

Et pis histoire de VRAIMENT rêver : et pourquoi pas un nouveau GY!BE ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/abstraitnodterror
O.
Black Devotion
avatar

Nombre de messages : 2674
Age : 31
Localisation : Ain / Rhône
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Bilan 2011   15/12/11, 06:00 pm

Citation :
en bon troisième: Burzum - Fallen. calme plat, rien à signaler. ce n'est pas mauvais en soi, c'est juste profondément chiant. pourtant il y avait un peu d'idée, les passages en chant clair me font dire que Varg devrait definitiement arreter le metal et se concentrer sur de la folk germanisante, un peu comme ce que fait Blood Axis maintenant. ça pourrait donner des choses plus personnelles et intéréssantes. mais non, il faut contenter le blackeux et lui donner ce qu'il attend pour esperer gagner de l'argent. faut vraiment n'avoir aucun recul critique pour apprécier un tant soit peu un disque aussi inutile.

Pour répéter ce que j'ai dis concernant cet album, et par la même occasion abonder dans le sens de A., quand tu compares Fallen à Belus, y a pas photo. Il ne s'agit pas de recul critique ou quoi que ce soit : j'ai écouté l'album, je l'ai beaucoup plus apprécié que Belus "je sors de taule vite du black metal des 90s" et beaucoup plus apprécié que le remake récemment sorti, dont j'ai déjà oublié le titre. Loin de moi l'idée de comparer Fallen à Filosofem, par exemple, mais il faut reconnaitre qu'il y a du mieux, et c'est ce que j'ai voulu souligner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.landofice.tk/
Nodens
Metalcoolique
avatar

Nombre de messages : 229
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/12/2010

MessageSujet: Re: Bilan 2011   15/12/11, 08:00 pm

A. a écrit:
En même temps arrêter de jouer entre CHAQUE morceau pendant 30 secondes (voire peut-être plus) pour se faire applaudir

ça c'est très étrange. plusieurs fois que je vois Mogwaï et c'est la première fois qu'on me parle de ça. c'est carrément pas dans leurs habitudes. à Toulouse en tout cas c'était pas comme ça, ils se la pétaient pas du tout, ils étaient juste naturels. ils enchaînaient certains morceaux, c'était vraiment immersif (et en plus le son était excellent même si très fort, mais bon Mogwaï sur scène ça envoie le son ou c'est pas Mogwaï).
sans vouloir te faire rager du tout, je pense vraiment que tu es tombé sur un "soir sans". ça arrive.


O. a écrit:
quand tu compares Fallen à Belus
Loin de moi l'idée de comparer Fallen à Filosofem

je vous accorde que personellement je compare justement ses dernières prods à sa grande époque. et là le sentiment d'inutilité m'est flagrant. je n'ai écouté que des bouts de Belus donc je ne dirai rien dessus, mais pour Fallen -au delà d'une pochette à hurler de rire- je me suis demandé "le BM a-t-il besoin de ce genre de disque?" Burzum était tellement unique, et maintenant semble tellement perdu dans la masse des prods lambda qui ne marqueront pas l'Histoire... honnètement je prend bien plus de plaisir à écouter Hlidskjalf qui a le mérite de proposer quelque chose de différent, plutôt que ces derniers trucs de BM générique pas mauvais en soi mais à mes yeux juste bons à remplir sa discographie et son compte en banque (s'il en retire des sous).

tient d'en parler ça ma donné envie de réécouter Filosofem. dont acte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
turnedblack
Doomed
avatar

Nombre de messages : 532
Localisation : maine et loire
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Bilan 2011   21/12/11, 03:12 pm

Petite contribution, même si j'ai traversé l'année en survolant les sorties du fait d'une masse conséquente de boulot.

Les sorties qui m'ont marquées :

Dirge - Elysian Magnetic Fields
Le groupe existe depuis un bon paquet d'année (à la volée je dirais une quinzaine d'année), et continue à sortir des disques impressionnant de profondeur et de feeling. Même si le dernier était relativement mitigé (Wings of lead over dormant seas), avec quelques mollesse sur certains morceaux, ici on a le droit à du pure "post-core", paradoxalement aussi lourd que planant. Un son impressionnant, à la hauteur de compositions lancinantes, écrasantes, mélancoliques, sans jamais être larmoyantes ou caricaturales. Un grand album

Diapsiquir - A.N.T.I.
Je l'attendais avec impatience et je n'ai pas été déçu, même si de prime abord j'ai eu des doutes. Disons qu'il s'agissait d'un temps d'adaptation à cette nouvelle tranche de déliquescence humaine. Plus sincère, plus sale, plus noir, plus désespéré, toujours aussi corrosif et subversif. Un album qu'on adore détesté.


Mars Red Sky
J'ai déjà parlé de l'album ailleurs, mais les français m'ont littéralement surpris avec une musique psyché/stoner extrêmement mature, qui prend le temps de poser ses ambiances, avec un son très travaillé et une voix très accrocheuse. Contemplatif et intimiste, je n'arrive pas à ne pas avoir besoin de l'écouter. Bravo !


Ensuite, des bonnes sorties, qui n'ont pas forcément été transcendante (sans ordre):
Lento - Icon : second album des italiens, toujours un machin "doom-core" purement instrumentale. Moins prenant que leur première sortie, la faute à des aérations dans l'album pas forcément bien gérées. Le tout reste quand même très accrocheur. Une ambiance de souffre, noir et quasi industrielle par certains aspects.
Omega Massif - Karpatia : là encore, un second album qui fait suite à un premier opus époustouflant. Difficile d'égaler le score... On a donc un léger sentiment de déception à la première écoute, mais on se surprend à se le caler très régulièrement dans les oreilles et prendre son pied comme il faut.
Sungrazer - Mirador : deuxième album (encore !?!) pour ces allemands, qui pratique un stoner planant et psyché tout à fait accrocheur. A savourer avec un bon verre de whisky (ou tout autre boissons que vous affectionnées).
The machine - Drie : Encore des allemands, toujours du stoner, mais ici on a le droit à une musique beaucoup plus énergique, comme si Hendrix forniquait avec Kyuss, c'est dire.
[Caldera - Mithra : une sortie passé inaperçue, c'est notamment pour cela que j'en parle. Un changement de direction notoire pour le groupe, qui surprend par des ambiences très noires, parfois quasiment black. C'est instrumental, et ça fait du bien par où ça passe, même s'il manque un petit quelque chose pour signer l'excellence.
Esoteric Paragon of dissonnance : Peu de chose à dire, car je ne l'ai pas encore écouté comme il se doit. Néanmoins, on perçoit clairement ce qui a fait la réputation d'Esoteric, à savoir un doom très personnel, torturé, passant d'une extrême tristesse à une rage inquiétante qui frôle la folie.
Ramesses - Possessd by the rise of magik : les autres albums du groupe, bien qu'appréciable, ne m'ont jamais particulièrement transcendés. Mais là, allez savoir pourquoi, je jubile. Du sludge, donc, mais sans les critères du sludge. C'est juste cradingue à souhait, tant dans le son que les ambiances. C'est quasi du black, c'est crue et sans espoir, du tout bon.
Solstafir Svartir Sandar : après un Köld époustouflant, j'étais curieux de voir ce qu'allait sortir le groupe. Au final, on a le droit à un album suprenant, qui sort des sentiers tracés par le précédent opus, pour aller explorer des contrés parfois très éloignés, quasi... pop ! Pour autant, on retrouve ce feeling glaciale que j'apprécie tout particulièrement chez eux, un peu le même genre que pouvait avoir lifelover même si le style est différent.
The Kilimanjaro darjazz Ensemble - From the Stairwell : pas du metal du tout, plutôt une sorte de mélange ambiant/jazz/dark machin. C'est posé, ça ressemble à une BO de film, j'aime énormément.



Terminons sur les bof, plus ou moins énorme, de l'année :
Jesu - Ascension : album inutile et ennuyant. Rien de nouveau si ce n'est la même musique passé et repassé dans un filtre qui écarte l'originalité et les bonnes idées.
Lifelover - Sjukdom : mais qu'est-ce qui s'est passé ? Mou, carricatural, feeling proche de 0... On oublie.
Shining VII : non pas qu'il soit raté en soit, mais c'est un "bon" album, avec tout ce que ça peut avoir de positif comme de négatif. Positif : il est appréciable, on l'écoute de temps à autres et ça marche à peu près. Négatif : ça se repose sur ses lauriers et sort des albums à la chaîne plutôt que de prendre le temps de réfléchir à de vrais albums, construit et réfléchit. C'est du moins l'impression que j'ai. Il est loin, le V...

Petite déception aussi avec Revok, dont j'avais beaucoup apprécier le premier album et qui a réussit à me surprendre totalement avec son nouvel opus : je n'ai accroché à rien du tout. Vraiment dommage.

Burzum : ça ne m'intéresse même pas.
Par contre Nodens, j'ai écouté le dernier Justice, et ben j'ai pas accroché du tout. A retenter, sans doute. J'ai trouvé beaucoup de chose proche du premier aalbum, et les ambiances développés m'ont pas accrochées. Peut-être faut-il lui laisser un peu de temps ?

Voilà à peu près ce que je retiens. Niveau concert, je n'ai pas eu le temps cette année, je regrette particulièrement d'avoir louper Huata et Electric Wizard à Rennes. Le seul que j'ai fait était bien cool : The Black Angels à Nantes.

Pas d'attente particulière, excepté les prochains Ufomammut et la sortie de l'album d'Huata, qu'on attend depuis... au moins 4 mois ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nodens
Metalcoolique
avatar

Nombre de messages : 229
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/12/2010

MessageSujet: Re: Bilan 2011   21/12/11, 10:06 pm

arf, comme un con j'ai oublié de citer dans mon palmarès le dernier album de Loudblast, Frozen moments between life and death. très bon disque qui voit les loods' revenir à un bon vieux thrash death des familles comme ils n'en avaient plus pondu depuis... Sublime dementia? ouais, quasiment. de vrais riffs, du vrai metal, presque plus aucune influence core/machin qui parasitaient les albums précédents, Loudblast revient en forme! un vraie bonne surprise!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Songes
Metalcoolique
avatar

Nombre de messages : 173
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 21/06/2009

MessageSujet: Re: Bilan 2011   23/12/11, 03:28 am

1. The Devil’s Blood - The Thousandfold Epicentre
2. The Wounded Kings – In the chapel of the Black Hand
3. Saturnalia Temple - Aion of Drakon
4. Serpent Venom – Carnal Altar
5. Obake - Obake
6. Negative Plane - Stained Glass Revelations
7. Vektor - Outer Isolation
8. Orchid - Capricorn
9. Yob – Atma
10. Heinali & Matt Finney – Ain’t no Night
11. Windhand - Windhand
12. PJ Harvey - Let England Shake
13. Necro Deatmort - Music Of Bleak Origin
14. Necros Christos – Doom of the Occult
15. Uncle Acid and the Deadbeats – Blood Lust

Meilleur clip de l'année:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seven-seals.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bilan 2011   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bilan 2011
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bilan 2011
» Bilan 2011
» Bilan 2011
» Bilan /referendum 2011
» Bilan musical de l'année 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chaos Sonore :: Metal Extrême-
Sauter vers: