AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La scène chinoise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stryg
Black Devotion
avatar

Nombre de messages : 3034
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 15/07/2005

MessageSujet: La scène chinoise   09/05/11, 06:34 am

On parle beaucoup de la Chine en ce moment. Elle passionne, inquiète, attise la curiosité (et parfois même, la bêtise) depuis qu'elle est devenue la deuxième économie du monde. Or, on ne parle absolument pas d'elle pour sa scène metal. Faut dire que République populaire et musique underground ne sont pas forcément amies. De là à croire qu'il n'y a rien Metal-archives comptabilise 147 groupes pour ce pays de plus de 1,300 milliard d'habitants. Tout me porte à croire, suite à des recherche, qu'il y en a quand même bien plus que ça, mais c'est vrai qu'on est toujours très très loin du nombre de groupes aux USA, en Suède ou même en France.
http://www.metal-archives.com/lists/CN

"Pourquoi créer un topic sur le metal chinois alors qu'on pourrait en faire sur la scène tadjik ou ouralo-péruvienne du sud ?"
Bonne question ; La scène metal chinoise, quasiment inexistante il y a encore 15 ans, à l'exception très notable de Tang Dynasty, un groupe de rock/metal assez bon dans son genre mais inoffensif, explose depuis le début des années 2000. Le boost économique a permis à une scène d'éclore considérablement par rapport aux années précédentes, grâce à l'achat d'instruments, de locaux de répet' et d'enregistrements, par le développement de structures comme des labels, des magasins metal (le "666" dans la banlieue de Beijing/Pékin). L'arrivée d'internet à cette même époque permet à cette faune underground de déjouer bien des problèmes que pose l'omniprésence du Parti Communiste Chinois dans le domaine de la culture.

Des festival et des concerts y ont lieu régulièrement, avec le souvenir d'un reportage (Envoyé spécial sur la Chine il me semble) sur un fest de metal extrême et de punk organisé dans la banlieue miséreuse de Pékin attirant tous les marginaux de la région et organisant des pogos et des mosh encore plus violents qu'en Amérique du Sud, le tout dans une relative confidentialité underground ! Très loin de l'image polie que nous sert la propagande étatique comme un documentaire amateur en chinois vu y a pas longtemps où, avant les années 2000-2005, la scène metal cotoie celle du punk dans les banlieues devenant quasiment des squats où les zicos vivent quasiment en autarcie comme dans l'Allemagne des années 70.

Je trouve pas trop de sources mais quelques pistes vidéos :
- Pour les germanophones
- La trailer d'un documentaire anglo-saxon sur le metal chinois (pas encore vu, mais ça ne saurait tarder)

Cette longue introduction terminée... Si on abordait l'essentiel ?
Ils manient aussi bien l'art de la copie, comme le death "porcinet" passe-partout comme Regicide (dans ce cas, le topic perd pas mal de son utilité) que de la véritable originalité musicale et thématique comme les groupes qui vont suivre :


Je débute avec ma claque de ces dernières semaines : Voodoo Kungfu. Derrière ce nom digne d'une production nanarde de Hong Kong se trouve un groupe qui n'a rien trouvé de mieux à faire que de savamment mélanger metal extrême (un peu de black, un peu de death), hardcore, instruments traditionnels chinois (comme le guizhen) et folk tribal mongol. Ils réussissent ce que peu de groupes ont réussi : que tout colle est n'ait pas l'apparence d'un immense patchwork, que le metal épouse parfaitement le langage musical de la musique folk. On peut citer Nerthus pour le folk/bm médiéval par exemple. En utilisant ce style très particulier, ils donnent même dans la reprise, comme Sweet Dreams d'Eurythmics (proche de la version de Marilyn Manson, mais en nettement plus réussie et personnelle) ou même "Get Up, Stand Up" de Bob Marley ! Les thèmes tournent généralement autour de la culture chinoise/mongole et de leur mythologie :
- Extrait d'un concert très plaisant
- Myspace

Toujours dans le trip un peu mongol (l'ethnie représentée en Chine, je précise), les gars de Fuxi se débrouillent aussi très bien, dans un style certes plus conventionnel, (un doom folk de bon aloi) mais toujours avec une bonne louche du coin :
- Extrait

Zuriaake, qui avait été signé sur No Colours, déchaînant les passions d'abrutis notoires qui se demandaient comment un label aussi true ivol pouvait signer des jaunes. Du black atmosphérique assez conventionnel, mais au feeling sincère, qui base sa thématique sur une approche de la nature assez typique des chinois (il suffit de voir les magnifiques pochettes) :
http://www.myspace.com/zuriaake/music/playlists
D'ailleurs, le pays a quelques groupes du même créneau (black atmo sur la nature) assez sympathiques, comme Deep Mountains.

Bon, je continuerais à conseiller des groupes plus tard, je me rends compte que ce premier post est déjà pas mal. Si vous avez des conseils aussi, n'hésitez surtout pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://videomantik.blogspot.com/
O.
Black Devotion
avatar

Nombre de messages : 2674
Age : 30
Localisation : Ain / Rhône
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: La scène chinoise   09/05/11, 07:59 am

Avec des membres de Zuriaake, je recommande vivement Midwinter, un espèce de pagan BM très abouti. Vous pouvez écouter quelques extraits sur le myspace http://www.myspace.com/midwintercn (plus mis à jour depuis un sacré bout de temps cela dit).

_________________
Solar Infinity - Extreme Metal & Ambient e-shop
Land Of Ice
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.landofice.tk/
Error #4
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 26
Localisation : La Rochelle
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: La scène chinoise   09/05/11, 03:36 pm

Voodoo Kungfu, quelle claque putain !

Sinon, tout comme peuvent l'être l'Iran (pour ceux qui auraient vu le film "les chats persans") ou le Japon culturellement parlant; la Chine développe une scène musicale underground dont la virulence est proportionnelle à la misère de son quotidien (censure, marginalisation continuelle). Alors forcément, ils dégagent pour les meilleurs une férocité et une crédibilité incroyables; c'est d'ailleurs aussi pour cette raison que la scène métallique à l'est est si remarquable.

C'est un peu hors-sujet, mais toujours en Asie, le groupe japonais Dopamine est à découvrir; du très bon black atmosphérique tirant parfois un peu sur le stoner : http://www.youtube.com/watch?v=Qr7qetmHBoM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stryg
Black Devotion
avatar

Nombre de messages : 3034
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 15/07/2005

MessageSujet: Re: La scène chinoise   09/05/11, 05:52 pm

Tu n'es pas du tout hors sujet. Dopamine est bien chinois :)
Je connaissais déjà, c'est frais et bien sympathique pour une fraiche matinée pluvieuse. Je suis d'accord avec l’étiquète atmosphérique (et même "post-black" qu'on lui attribue). Par contre, j'ai du mal à saisir le côté stoner, on est quand même très loin du fuzz de Sleep par exemple. Beau clone d'Alcest et Les Discrets par moments ceci-dit.

La scène chinoise semble un petit peu moins subir la censure qu'en Iran. Des groupes de metal extrême participent même au très officiel Midi festival orienté "musiques modernes". Y a même quelques clips (de nu-metal ceci dit), qui ne semblent pas trop souffrir de restrictions financières. Après, ouais, c'est vrai que sur des questions comme l'organisation de concerts ou la publicité à plus grande échelle qu'un zine sur le net, ils sont franchement pas aidés. Au moins, c'est pas vraiment interdit et les autorités semblent laisser faire tant que ça vit en vase-clos.

@O. : merci pour le conseil. Je trouve ça pas mal en effet. Après, je préfère les efforts de Zuriaake, il y a vraiment un petit quelque chose de plus, dans les compos et la production.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://videomantik.blogspot.com/
Error #4
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 26
Localisation : La Rochelle
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: La scène chinoise   09/05/11, 07:51 pm

Stryg a écrit:
Tu n'es pas du tout hors sujet. Dopamine est bien chinois :)

Autant pour moi.

Citation :
Je suis d'accord avec l’étiquète atmosphérique (et même "post-black" qu'on lui attribue). Par contre, j'ai du mal à saisir le côté stoner, on est quand même très loin du fuzz de Sleep par exemple. Beau clone d'Alcest et Les Discrets par moments ceci-dit.

Stoner à l'image d'un Stellardrive "ERS-3" par exemple. Sans vraiment tomber dans la fuzz bien grasse non plus, il y a quelques passages que j'estime assez psychédéliques (notamment le solo du titre que j'ai posté plus haut) et des constructions rythmiques atypiques traditionnellement assimilées au rock psyché comme les pattern en 6/4 et en ternaire; si on s'en tient vraiment à une approche purement technique. Subjectivement, il s'agit aussi d'un ressenti général sur une production parfois négligée (mais vraiment séduisante), d'une surabondance des passages instrumentaux (post-rock ?).

Citation :
La scène chinoise semble un petit peu moins subir la censure qu'en Iran. Des groupes de metal extrême participent même au très officiel Midi festival orienté "musiques modernes". Y a même quelques clips (de nu-metal ceci dit), qui ne semblent pas trop souffrir de restrictions financières. Après, ouais, c'est vrai que sur des questions comme l'organisation de concerts ou la publicité à plus grande échelle qu'un zine sur le net, ils sont franchement pas aidés. Au moins, c'est pas vraiment interdit et les autorités semblent laisser faire tant que ça vit en vase-clos.

Effectivement, on est encore très loin de la situation iranienne. Après, il est clair que dans chacun de ces pays, l'expression artistique est muselée d'une manière ou d'une autre; quand tu vois que dernièrement le gouvernement chinois à imposée la diffusion de téléfilm patriotique aux chaînes télés (c'est la dernière en date), on s'imagine bien qu'un excès de zèle de la part d'un groupe de musique sera direct contenu par les autorités. Après, la vraie question est de savoir si culturellement parlant l'impact du metal extrême est suffisamment lourd pour attiser le regard d'une quelconque commission de censure ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stryg
Black Devotion
avatar

Nombre de messages : 3034
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 15/07/2005

MessageSujet: Re: La scène chinoise   09/05/11, 08:19 pm

Ah ouais, désolé, je faisais une fixation un peu sur le stoner doom. Mais je vois surtout l'influence des groupes de Neige (Alcest et cie.)

Citation :
Après, la vraie question est de savoir si culturellement parlant l'impact du metal extrême est suffisamment lourd pour attiser le regard d'une quelconque commission de censure ?


En fait, pour la thématique, il y a pas grand chose de politique. C'est souvent historique et second degré mais il y a aussi des textes sociaux (dans le punk, le thrash ou le death). Et là-bas, il y a une différence notable entre critiquer le chômage, des inégalités ou un cadre du Parti corrompu et critiquer le PCC en lui-même pour le manque de démocratie. Tant que tu ne fais pas de politique pure, dans le sens où tu parles du régime personnellement, tu peux presque parler de tout, ça évolue. Et comme cette scène évolue en vase-clos, il y a pas de purge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://videomantik.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La scène chinoise   

Revenir en haut Aller en bas
 
La scène chinoise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La scène chinoise
» trompette chinoise
» Entrée en scène de johnny à St Etienne
» la position de vos ampli sur scène
» Atelier Scène Ouverte le 02/12/05 à Issy les Moulineaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chaos Sonore :: Metal Extrême-
Sauter vers: